5 quai Claude Bernard - 69007 Lyon
04 72 71 66 00
Pédagogie

Le centre Laennec est-il une " boite à colle " ?

Le centre Laennec est une association à but non lucratif qui  accompagne les étudiants jusqu’à l’internat et vise à une formation intégrale des étudiants selon la tradition pédagogique jésuite.

Tous les étudiants sont personnellement accompagnés. Ils apprennent ainsi à évaluer leur propre travail, à mesurer leurs progrès et à analyser tous les paramètres d’une situation pour prendre une décision juste. Ils sont invités à se dépasser pour aller vers le meilleur pour eux et pour les autres, tout en prenant le temps de s’arrêter pour évaluer le chemin parcouru jusqu’à la sixième année de médecine…

Tout un dispositif est déployé qui permet la réussite des étudiants compris dans l’inscription du Centre : entraînements, exercices, travaux de groupe, concours blanc, etc. . On ne propose pas de parcours à option, chaque étudiant inscrit au Centre accède à l’intégralité des propositions du Centre.

Qu'est-ce que l'accompagnement des étudiants ?

Tous les étudiants sont personnellement accompagnés. Ils apprennent ainsi à évaluer leur propre travail, à mesurer leurs progrès et à analyser tous les paramètres d’une situation pour prendre une décision juste. Ils sont invités à donner le meilleur d’eux-mêmes en partant du point où ils en sont.

Cet accompagnement humain est effectué par des personnes formées à cet exercice délicat et subtil. Il ne s’agit pas d’un accompagnement psychologique ou spirituel, même si ces aspects peuvent être abordés lors des entretiens. Plus qu’un coaching visant à la performance, cet accompagnement se veut une aide pour aider chaque étudiant à grandir dans la vérité de ce qu’il est afin qu’il puisse à son tour aider les personnes malades qu’il rencontrera.

Le postulat de base est la bienveillance et la confiance dans le respect d’une parole librement échangée dans la confidentialité.

Le tutorat de la faculté est-il compatible avec les proposition du Centre Laennec ?

Oui, non seulement il est compatible mais le Centre Laennec encourage ses étudiants à y participer régulièrement afin d’évaluer leur méthode de travail.

Nous concevons notre mission en complémentarité avec celle de l’université et non pas en concurrence. Le Tutorat de la faculté est d’excellente qualité et offre un excellent soutien aux étudiants en complément à celui du Centre. Beaucoup d’étudiants du Centre après la PACES s’engagent au Tutorat de la faculté pour aider leurs camarades qui ne peuvent s’inscrire dans une structure d’accompagnement.

Le Centre Laennec propose-t-il un stage de prérentrée ?

Un stage de prérentrée peut s’avérer onéreux et risque de solliciter de l’énergie qui sera nécessaire d’avoir gardé en réserve en période de révision… Le semestre est long et éprouvant.

Cependant, pour préparer les étudiants primants à avoir de bons réflexes dès la rentrée et éviter de perdre un temps précieux, le Centre Laennec offre une journée de prérentrée fin août , début septembre à tous les étudiants inscrits. Il se centre essentiellement sur ce qui est vraiment important en début de PACES : la méthode, l’organisation, l’expérience des étudiants ayant réussi le concours. Enfin, pour les étudiants primants, sera proposé dès mi-août, un atelier d’apprentissage des cours audio qu’ils peuvent commencer à apprendre.

Travailler en groupe ne risque-t-il pas de me faire perdre des chances de réussite ?

Au contraire, le groupe de travail permet une vraie émulation, un soutien mutuel très utile à la progression et la compréhension de chacun. “Savoir expliquer, c’est connaître”, ou selon la maxime latine “Docendo discimus” (“Enseigner, c’est apprendre”, Sénèque le jeune).

Inscription

Puis-je m’inscrire au Centre Laennec après la PACES ?

Le Centre accueille généralement des étudiants pour la préparation de la PACES et au début de la 4e année, ce qui correspond au début du cycle de préparation à l’ECN (externat). Cependant, étant donné les bons résultats des étudiants du Centre, peu de places sont disponible pour l’externat. Cette préparation est très recherchée par les étudiants à cause de sa qualité et de la réussite à l’ECN. La meilleure façon de pouvoir se préparer à l’ECN au Centre et optimiser sa réussite reste encore à s’inscrire au Centre dès la PACES !

Un doublant de première année peut-il s’inscrire au Centre Laennec ?

Oui, une procédure particulière d’inscription est prévue à cet effet, vous pouvez la retrouver sur la page d’inscription.

Le Centre Laennec accueille-t-il des étudiants de toutes les facultés de médecine de Lyon ?

Le Centre Laennec accueille des étudiants des deux facultés de médecine, Lyon-Est et Lyon-Sud.

Les étudiants inscrits à la faculté Lyon-Sud hésitent parfois à venir s’inscrire au Centre car le campus est un peu plus éloigné. Si l’étudiant est logé soit à côté de la faculté ou à côté du Centre, la distance n’est pas un obstacle à une inscription au Centre. Le Centre a toujours accueilli des étudiants de Lyon-Sud en PACES depuis sa création. Un système de covoiturage entre étudiant est organisé pour que les étudiants puissent avoir un temps de transport équivalent à celui des étudiants de Lyon-Est. Depuis la création de la faculté Lyon-Sud, le Centre Laennec a toujours accueilli des étudiants de Lyon-sud sans que cela n’ai nuit à leur réussite !

Est-il plus facile de réussir son concours à la faculté de Lyon-Est ou à Lyon-Sud ?

Les deux facultés respectent le même programme mais avec des pédagogies, des répartitions de matières entre les deux semestres, des emplois du temps différents. Depuis 5 ans, le nombre de place dans le numerus clausus à la faculté de Lyon-Est a diminué au profit de celui de Lyon-Sud. Nous constatons que la moyenne du dernier étudiant reçu en “rang utile médecine” a sensiblement augmenté à la faculté Lyon-Est.

À quoi je m’engage si je m’inscris au Centre ?

Pour la PACES, les étudiants qui s’inscrivent au Centre Laennec s’engagent à respecter la (travail quotidien au Centre, entraide, solidarité et travail en groupe) et le Règlement intérieur.

En deuxième année, les étudiants rédigent les concours blanc et s’investissent dans un « Projet d’Action Sociale » (PAS). En troisième et quatrième année, les étudiants complètent leur formation scientifique par trois matinées d’initiation bioéthique organisé par le Centre.

Si je suis intéressé par une autre filière que la médecine, puis-je m’inscrire au Centre Laennec ?

Le Centre Laennec de Lyon n’accompagne que des étudiants ayant pour projet professionnel de devenir médecin. Notre projet pédagogique est tourné vers la profession médicale. Si, après la PACES, des étudiants se réorientent vers d’autres filières, ils ne peuvent continuer à s’inscrire au Centre.

Si ne ne suis pas catholique, serais-je éventuellement accepté au Centre Laennec ?

Le Centre Laennec ne fait aucune discrimination lors des inscriptions. Un étudiants qui semble réunir les conditions pour réussir le concours et qui accepte le projet pédagogique et l’esprit de la maison, peut être admis, dans la limite des places disponibles.

Le Centre Laennec ne donne pas de réponse à une candidature avant la dernière semaine de mars pour les étudiants en PACES. En cas de refus, me sera-t-il difficile de m'inscrire dans un autre organisme d'accompagnement ?

La procédure de sélection du Centre Laennec demande de fournir les bulletins du premier trimestre de Terminale. Ainsi, le jury ne peut, après avoir examiné l’ensemble des demandes de candidature, donner de réponse avant le mois de mars.

Au mois de mars, un étudiant dont la candidature ne serait par retenue trouvera sans difficulté une place dans une “boite à colle”. Par ailleurs, l’accompagnement des étudiants par le Tutorat de la faculté est de qualité et ne rend pas absolument nécessaire l’inscription à une “boite à colle”.

Réussir ses études

En PACES, dois-je arrêter toute activité culturelle, sociale ou sportive ?

Non, la PACES n’est pas un tunnel qui supposerait l’abrutissement par le travail. Toutefois, la charge de travail personnel en PACES est extrêmement importante, sans comparaison avec celle requise au lycée. Il n’est donc pas possible de conserver les mêmes activités que pendant l’année de terminale. Cependant, l’équilibre de vie est nécessaire à la réussite. Nous conseillons vivement aux étudiants de faire un peu de sport en semaine et le week-end.

Pourquoi le Centre encourage-t-il les étudiants à ne pas travailler le dimanche ?

La forme physique et morale est indispensable pour pouvoir donner le meilleur de soi-même le jour du concours. Travailler tous les jours sans s’arrêter ne permet pas d’atteindre cet objectif et évite souvent l’étudiant de s’interroger sur l’essentiel : la qualité de sa méthode de travail. Le repos le dimanche est ainsi une aide précieuse à la réussite au concours de PACES, mais aussi pour la durée des études et la vie professionnelle.

Comment se préparer à la PACES ?

La principale difficulté que doit affronter un étudiant de PACES consiste à mettre au point très rapidement sa méthode de travail et à trouver son rythme. La meilleure préparation consiste donc en premier lieu à développer sa capacité de travail au lycée, dès la classe de Première afin de s’entraîner à la rigueur et la rapidité.

Le Centre Laennec propose-t-il un stage d'été ou une préparation à la PACES pour les élèves de Terminale ?

Le Centre Laennec ne propose pas d’accompagnement particulier pour les étudiants de Terminale. En effet, il est peu utile de vouloir prendre de l’avance sur le programme de médecine étant donné que les cours évoluent d’une année sur l’autre et sont très spécifiques au professeur qui donne l’enseignement. Par ailleurs, la PACES est déjà longue et éprouvante ; ajouter des semaines de travail supplémentaires au début de l’année est susceptible de fatiguer davantage l’étudiant lors du concours à un moment où la forme physique est psychologique sont des éléments importants de réussite.
La meilleure manière de se préparer à la PACES demeure un travail régulier, rigoureux et méthodique au lycée en insistant sur les mathématiques et la physique.
Il est aussi utile pour le futur étudiant de vivre une expérience dans le milieu médical pour attiser et vérifier le désir de cette orientation très exigeante et extrêmement sélective. Pendant l’été 2017, le Centre va proposer aux étudiants ou aux nouveaux candidats du Centre de se joindre au pèlerinage de Lourdes pour la fête de l’Assomption (15 août) pour renforcer l’équipe des soignants. Ce peut être une excellente manière d’éprouver le désir de médecine.
Si le Centre ne propose pas de préparation à la PACES, il propose aux étudiants qui sont inscrits une journée de prérentrée fin août-début septembre où les étudiants primants seront introduits aux défis qu’ils auront à affronter à la faculté et participeront à des ateliers méthodologiques organisés et animés par les étudiants qui ont réussi le concours.
Les jésuites

Qui sont les Jésuites ?

Les jésuites sont des religieux catholiques qui appartiennent à un ordre appelé “Compagnie de Jésus”. Il fut fondé en 1540 par saint Ignace de Loyola et neufs autres compagnons dont saint François Xavier et saint Pierre Favre. Vous trouverez des éléments de réponse sur les sites suivants : jesuites.com et la Compagnie de Jésus (Wikipedia)

Pourquoi il y a-t-il des jésuites au Centre Laennec ?

Les jésuites ont une ancienne tradition pédagogique. En 1874, des élèves du collège Jésuite de Lyon demandèrent au père Brésard, leur aumônier, de les accompagner pendant leurs études de médecine, dans un contexte de tension entre l’Eglise et les milieux scientifiques. Depuis, les jésuites ont toujours été présent pour soutenir, former et nourrir la foi des étudiants investis dans un milieu structurant de notre société Française.

Qui sont les membres de l'équipe pédagogique du Centre Laennec ?

Cette année, l’équipe pédagogique est constituée de quatre jésuites et d’une mère de famille :

  • le père Benoît COPPEAUX sj, directeur et accompagnateur des externes (5e-6e année).
  • Madame Inès Froidure, accompagnatrice des étudiants de PACES.
  • le père Christian HAURY sj, accompagnateur des étudiants de PACES, d’étudiants de deuxième et troisième année.
  • le père Gabriel PIGACHE sj, chargé du “plan d’action sociale”, des activités de formation humaine et coordinateur des activités pastorales
  • le père Gonzague LALANNE-BERDOUTICQ sj, accompagnateur des étudiants de PACES, d’étudiants de deuxième, troisième année et quatrième année.
P. Benoît COPPEAUX sj

 

P. Christian HAURY sj

P. Gabriel PIGACHE sj

  Madame Inès FROIDURE

Père Gonzague LALANNE-BERDOUTICQ sj

La spiritualité jésuite est-elle un élément important pour les Centres Laennec ?

Oui, c’est un point absolument essentiel. La pédagogie mise en œuvre est intimement liée à la spiritualité jésuite : « aider les âmes ». En termes contemporains, cela signifie accueillir un jeune et faire confiance en ses capacités afin de l’aider à donner le meilleur de lui-même tout en respectant son identité et son histoire. Cela s’inscrit dans une dimension à la fois très personnelle par l’accompagnement et collective par le travail et le soutien en groupe. Un tel accompagnement peut s’adresser à toute personne quelque soit sa religion ou ses convictions et les respecte toutes.