5 quai Claude Bernard - 69007 Lyon
04 72 71 66 00
Pédagogie

Le centre Laennec est-il une " boite à colle " ?

Le centre Laennec est une association à but non lucratif qui  accompagne les étudiants jusqu’à l’internat et vise à une formation intégrale des étudiants selon la tradition pédagogique jésuite.

Tous les étudiants sont personnellement accompagnés. Ils apprennent ainsi à évaluer leur propre travail, à mesurer leurs progrès et à analyser tous les paramètres d’une situation pour prendre une décision juste. Ils sont invités à se dépasser pour aller vers le meilleur pour eux et pour les autres, tout en prenant le temps de s’arrêter pour évaluer le chemin parcouru jusqu’à la sixième année de médecine…

Tout un dispositif est déployé qui permet la réussite des étudiants compris dans l’inscription du Centre : entraînements, accompagnement pédagogique individualisé, travaux de groupe, concours blanc, etc. . On ne propose pas de parcours à option, chaque étudiant inscrit au Centre accède à l’intégralité des propositions du Centre.

Quelle est la finalité du Centre Laennec ?

La finalité du Centre Laennec consiste à participer à la formation de futurs médecins possédant des compétences techniques, scientifiques, médicales, un sens de l’éthique et du bien commun. Pour préparer les étudiants à leur futur métier en incluant des compétences humaines, le Centre a toujours privilégié le travail de groupe qui est très efficace, ainsi qu’une ambiance à la fois exigeante, studieuse et bienveillante. L’émulation sans rivalité est favorisée ainsi que l’autonomie et le sens des responsabilités.

Le directeur du Centre Laennec présente cela dans la vidéo ci-dessous :

Que propose le Centre Laennec pour les étudiants inscrits en PASS ?

Un étudiant inscrit en PASS au Centre Laennec, peut venir travailler dans les salles du Centre Laennec avec tous les équipements qui s’y trouve (Wifi, cafétéria équipée, salle informatique avec photocopieuse, salle de sous-colle, etc.) mais aussi :

  • un accompagnement personnalisé par les accompagnateurs pédagogiques du Centre et les étudiants tuteurs
  • des colles hebdomadaires sur notre plateforme numérique L@emed
  • des travaux de groupes hebdomadaires visités par les accompagnateurs
  • des documents de synthèse par matière
  • 4 concours blancs, deux par semestre
  • un compte Microsoft 365 avec le pack office en version Web avec Teams comme plateforme collaborative (visioconférence, messagerie instantanée, partage de fichier, etc.) avec une adresse de courrier électronique personnelle (@laennec-lyon.fr)

Comment puis-je savoir si j'ai des chances de réussir les examens de selection pour entrer en deuxième année ?

Avant de prendre la décision de s’inscrire sur Parcoursup en vue de faire médecine, il est prudent de s’informer sur le métier tel qu’il est réellement, sur les études leur durée et leurs exigences, vérifier si mes capacités de travail et de résistance psychologiques sont suffisantes. Il est bon de se renseigner auprès de médecins, d’étudiants en médecine et de se faire conseiller par des personnes qui vous connaissent bien (professeurs, famille).

Le directeur du Centre Laennec présente cela dans la vidéo ci-dessous :

Qu'est-ce que l'accompagnement des étudiants ?

Tous les étudiants sont personnellement accompagnés. Ils apprennent ainsi à évaluer leur propre travail, à mesurer leurs progrès et à analyser tous les paramètres d’une situation pour prendre une décision juste. Ils sont invités à donner le meilleur d’eux-mêmes en partant du point où ils en sont.

Cet accompagnement humain est effectué par des personnes formées à cet exercice délicat et subtil. Il ne s’agit pas d’un accompagnement psychologique ou spirituel, même si ces aspects peuvent être abordés lors des entretiens. Plus qu’un coaching visant à la performance, cet accompagnement se veut une aide pour aider chaque étudiant à grandir dans la vérité de ce qu’il est afin qu’il puisse à son tour aider les personnes malades qu’il rencontrera.

Le postulat de base est la bienveillance et la confiance dans le respect d’une parole librement échangée dans la confidentialité.

Le tutorat de la faculté est-il compatible avec les proposition du Centre Laennec ?

Oui, non seulement il est compatible mais le Centre Laennec encourage ses étudiants à y participer régulièrement afin d’évaluer leur méthode de travail.

Nous concevons notre mission en complémentarité avec celle de l’université et non pas en concurrence. Le Tutorat de la faculté est d’excellente qualité et offre un excellent soutien aux étudiants en complément à celui du Centre. Beaucoup d’étudiants du Centre après leur première année s’engagent au Tutorat de la faculté pour aider leurs camarades qui ne peuvent s’inscrire dans une structure d’accompagnement.

Le Centre Laennec propose-t-il un stage de prérentrée ?

En vue de préparer les étudiants en première année à avoir de bons réflexes dès la rentrée et éviter de perdre un temps précieux, le Centre Laennec offre une formation de « stratégie de mémorisation » avec M. Sébastien Martinez, fin juin 2021  et une journée de prérentrée fin août , début septembre à tous les étudiants inscrits.  Cette formation se centre  sur ce qui est vraiment important en début de PASS et de LAS : la méthode, l’organisation, l’expérience des étudiants ayant réussi le concours. Dès le 23 août et jusqu’au début des cours en fac, vers le 10 septembre, des ateliers d’apprentissage des cours audio ( chimie physique et organique) seront mis en place, accompagnés par des P2.

Travailler en groupe ne risque-t-il pas de me faire perdre des chances de réussite ?

Au contraire, le groupe de travail permet une vraie émulation, un soutien mutuel très utile à la progression et la compréhension de chacun. “Savoir expliquer, c’est connaître”, ou selon la maxime latine “Docendo discimus” (“Enseigner, c’est apprendre”, Sénèque le jeune).

Quelles adaptations du Centre lors de l'épidémie de Covid-19 ?

L’accompagnement et le soutien des étudiants est une priorité pour le Centre Laennec en toutes circonstances. Il s’est adapté aux conditions sanitaires pour assurer la santé des étudiants et participer à l’effort national de lutte contre la pandémie.

Dans ce cadre, pendant la période de contagion, le Centre a mis en place une jauge plus restreinte pour qu’il y ait plus d’espace entre les étudiants. Pour venir au travailler au Centre, les étudiants doivent réserver par une application (“Affluences“) qui assure la traçabilité et les informe  des places disponibles.

Les endroits sensibles sont désinfectés (tables, mains courantes, poignées de porte, etc). Les conférences d’internat et conférences-débat sont diffusées par un système de visio-conférence Webex de Cisco, les salles concernées sont équipées de matériel de transmission vidéo.

Pour assurer la communication des étudiants entre eux et avec l’équipe pédagogique, chaque étudiant est doté d’une adresse mail spécifique au Centre (@laennec-lyon.fr) lié à un compte Office 365. Il peut profiter ainsi du réseau Microsoft Teams permettant de faire les groupes de travail à distance en cas de confinement, se poser des questions et garder le contact entre camarade de promotion. Bien évidemment, dès que la situation sanitaire le permettra, le Centre continuera de privilégier la présence réelle au Centre pour offrir une place à tout étudiant à tout moment de l’année.

Même pendant la reprise de l’épidémie, toutes les activités autre que le travail en salle ont été maintenues.

Inscription

Puis-je m’inscrire au Centre Laennec après le PASS ou une LAS ?

Le Centre accueille généralement des étudiants pour la préparation du PASS ou d’une LAS et au début de la 2e et 3e année, ce qui correspond au début du cycle de préparation à l’ECN (externat) dans la cadre la réforme des études de santé. Cependant, étant donné les bons résultats des étudiants du Centre, peu de places sont disponibles pour l’externat. Cette préparation est très recherchée par les étudiants à cause de sa qualité et de la réussite à l’ECN. La meilleure façon de pouvoir se préparer à l’ECN au Centre et optimiser sa réussite reste encore de s’inscrire au Centre dès le PASS ou une LAS !

Le Centre Laennec accueille-t-il des étudiants de toutes les facultés de médecine de Lyon ?

Le Centre Laennec accueille des étudiants des deux facultés de médecine, Lyon-Est et Lyon-Sud.

Les étudiants inscrits à la faculté Lyon-Sud hésitent parfois à venir s’inscrire au Centre car le campus est un peu plus éloigné. Si l’étudiant est logé soit à côté de la faculté ou à côté du Centre, la distance n’est pas un obstacle à la réussite. Le Centre a toujours accueilli des étudiants de Lyon-Sud en première année depuis sa création. Les étudiants s’aident en organisant un système de covoiturage pour que les étudiants puissent avoir un temps de transport équivalent à celui des étudiants de Lyon-Est. Certains utilisent les transports en commun ou le vélo ; ces étudiants utilisent ce temps comme une pause dans leur journée au même titre que les autres étudiants la font dans les locaux du Centre.

Depuis la création de la faculté Lyon-Sud, le Centre Laennec a toujours accueilli des étudiants de Lyon-Sud sans que cela n’ait nuit à leur réussite ! A partir de 2023, la ligne B du métro sera raccordée aux hôpitaux Sud, ce qui ramènera le Centre Laennec à moins de 20 minutes du campus.

Je ne suis pas de l'académie de Lyon, comment puis-je m'inscrire à l’université Lyon I pour un PASS ou une LAS ?

Parcoursup donne des places à l’université prioritairement aux étudiants de l’académie de Lyon. Les étudiants venant d’autres académies peuvent vouloir s’inscrire à l’université Lyon I pour la qualité de l’enseignement qui y est dispensé. Pour cela, il faut indiquer votre future adresse postale sur Lyon sur Parcoursup. Attention : l’adresse que vous indiquerez vous orientera soit sur la faculté Lyon-Sud soit sur la faculté Lyon-Est (cf. cliquez ici). Vous aurez à aborder le sujet avec votre conseiller d’éducation au lycée qui peut mettre une adresse postale adéquate sur Parcoursup, voire mettre deux adresses postales.

 

Est-il plus facile de réussir son concours à la faculté de Lyon-Est ou à Lyon-Sud ?

Les deux facultés respectent le même type de programme mais avec des pédagogies, des répartitions de matières entre les deux semestres, des emplois du temps différents. Le taux de réussite est équivalent entre les deux facultés bien que chaque faculté ait ses propres particularités d’enseignement et d’organisation.

À quoi je m’engage si je m’inscris au Centre ?

En première année (PASS ou LAS), les étudiants qui s’inscrivent au Centre Laennec s’engagent à respecter le Règlement intérieur (travail quotidien au Centre, entraide, solidarité et travail en groupe) et le projet éducatif des Centres Laennec.

En 2e année, les étudiants rédigent les concours blanc et s’investissent dans un « Projet d’Action Sociale » (PAS), certains parrainent un groupe de travail d’étudiants en PASS ou en LAS. En 3e et 4année, les étudiants complètent leur formation scientifique par trois matinées d’initiation bioéthique organisées par le Centre. En 3ème année il existe aussi  des conférence de formation humaine.

Si je suis intéressé par une autre filière que la médecine, puis-je m’inscrire au Centre Laennec ?

Le Centre Laennec de Lyon n’accompagne dans la durée intégrale de leurs études que des étudiants ayant pour projet professionnel de devenir médecin. Cependant un étudiant voulant faire d’autres filières pourra s’inscrire en première année mais aucun programme spécifique ne lui sera proposé. En deuxième année, pourra aider ses camarades de première année et éventuellement s’inscrire pour travailler au Centre et être accompagné. Notre projet pédagogique est tourné préférentiellement vers la profession de médecin.

Si ne ne suis pas catholique, serais-je éventuellement accepté au Centre Laennec ?

Le Centre Laennec ne fait aucune discrimination lors des inscriptions. Un étudiants qui semble réunir les conditions pour passer en deuxième année et qui accepte le projet éducatif et l’esprit de la maison, peut être admis, dans la limite des places disponibles.

Le Centre Laennec ne donne pas de réponse officielle à une candidature avant la deuxième quinzaine de mars pour les étudiants en 1ère année. En cas de refus, me sera-t-il difficile de m'inscrire dans un autre organisme d'accompagnement ?

Le Centre Laennec inclut dans sa procédure de candidature un entretien d’environ vingt minutes avec un membre de l’équipe pédagogique après que le dossier de chaque candidat ait été examiné par au moins trois personnes différentes. Si le dossier est concluant et que l’oral l’est aussi, une réponse positive peut être donnée dès la fin de l’entretien.

Dans la semaine du 21 mars chaque candidat recevra une réponse officielle à sa candidature. Un étudiant dont la candidature ne serait pas retenue trouvera sans difficulté, s’il le souhaite, une place dans une « boite à colle », même jusqu’au mois de juillet,  et même si certaines peuvent laisser penser qu’une inscription faite après le premier semestre de Terminale risquerait d’être négative.

Par ailleurs, l’accompagnement des étudiants par le Tutorat de la faculté est de qualité et ne rend pas absolument nécessaire l’inscription à une “boite à colle” pour être admis en 2e année.

Réforme des études de santé dans le cadre de la loi "Ma santé 2022"

En quoi consiste cette réforme pour les étudiants en médecine ?

Le système actuel de formation en médecine suscite de nombreuses critiques et le président de la république, M. Emmanuel MACRON s’est engagé à mettre fin au « numerus clausus ». La PACES, le concours de fin de première année sera supprimée et remplacée par un « Portail Accès Santé » (PASS). Il permettrait de diversifier le profil des étudiants en médecine et de faciliter la réorientation des étudiants ayant échoué en médecine mais qui ont néanmoins un bon niveau. Les étudiants seront sélectionnés à l’entrée du parcours médical où sera appliqué un « numerus apertus » définissant un nombre minimal d’étudiants.

Cependant, comme les facultés ne peuvent accueillir un nombre important d’étudiants en L2 médecine. Un nombre significatif d’étudiants sera réorienté vers une autre licence en cas d’échec ou de notes insuffisantes aux examens à la fin de la première année « portail santé ». La réforme ne signifie pas que la sélectivité en médecine sera moins importante.Mais il sra plus facile de se réorienter sans perdre une année de vie.

Vous pouvez consulter le document officiel présentant la réforme en cliquant ici.

Je suis en Terminale, dois-je plutôt m'inscrire à un PASS ou à une LAS ?

Voici la manière dont s’est fait la répartition des élèves de Terminale en 2021-2022.

Nombre de places en Pass toutes mineures confondues (Lyon-Sud + Lyon-Est) : 1630

  • Pass + Sciences de la vie et humanité (UCLy) : 100
  • Pass + Mathématiques (Lyon 1) : 35
  • Pass + Chimie (Lyon 1) : 310
  • Pass + Physique (Lyon 1) : 200
  • Pass + Droit (Lyon 3) : 100
  • Pass + Psycho (Lyon 2) : 35
  • Pass + SVT (Lyon 1) : 810
  • Pass + Sciences pour la santé (Lyon 1) : 40

Nombre de places en Las toutes majeures confondues : 444

  • Las SVT (Lyon 1) : 150
  • Las Physique-Chimie (Lyon 1) : 50
  • Las Maths Info (Lyon 1) : 35
  • Las Psycho (Lyon 2) : 35
  • Las Droit (Lyon 3) : 60
  • Las SVT & humanités (UCLy) : 24
  • Las “Sciences pour la santé” (Lyon 1) : 40

Si vous avez de bons résultats au lycée, vous pouvez postuler en LAS ou en PASS en choisissant un maximum de LAS ou de PASS correspondant à une orientation que vous aimez et que vous êtes susceptibles de réussir. En cas d’échec, vous pourriez re postuler en médecine dans le cadre de votre réorientation en Licence à condition que vous ayez validé votre Licence PASS (vous seriez alors “reçu-collé”).

Si vous pensez avoir besoin de plus de maturité ou un niveau plus en retrait mais avec un vrai potentiel, si vous venez d’une Terminale avec des options non scientifiques, il serait plus judicieux de s’inscrire à une Licence ouvrant à l’option “accès santé” (LAS) travailler de manière importante pour prendre vos repères en enseignement supérieur puis postuler à l’option en L2. En cas d’échec en L2, à condition que vous ayez validé votre Licence (généralement obtenir une moyenne supérieure ou égale à 10/20), vous pourriez retenter de proposer l’option “accès santé” en L3.

Dans tous les cas, un redoublement serait éliminatoire pour aller en médecine.

Voici les conseils du directeur du Centre Laennec de Marseille :

Quand se mettrait en place la réforme ?

Elle concernerait les étudiants qui passeraient leur baccalauréat en 2019/2020.

La fin du numerus clausus signifie-t-elle la fin de la sélection en médecine ?

Non, cette reforme vise à augmenter de 15 à 20% le nombre de médecins formés. Les futurs médecins viendront de trois filières différentes :

  • par le « portail santé » (PASS) en site et place de la PACES (avec un objectif de 50% d’étudiants en médecine maximum provenant du PASS). Il ne sera plus possible de redoubler cette année accessible après le baccalauréat. Au lieu d’un concours, les étudiants seront sélectionnés sur leurs résultats à leurs examens. Ils devront avoir validé leurs matières au programme en fonction de leur orientation (UE spécifiques à certaines orientations des fillières MMOP).
  • par une licence dans laquelle l’étudiant participerait à une mineure “accès santé” en plus de sa majeure (LAS). Un étudiant qui suivrait cette voie pourrait entrer en médecine après un examen correspondant à la mineure “accès santé”. Son dossier devrait être examiné et les “petits admissibles” auraient à passer un oral devant un jury. Pas plus de 45% des étudiants en médecine passeraient par cette voie.
  • par des passerelles (environ 5% des étudiants en médecine) pour les étudiants venant d’autres filières d’études (École Centrale, École Normale Supérieure, étudiants ayant terminé leur droit, etc.). La passerelle vers la médecine permettrait d’accéder en L2 et L3 médecine, dépendrait du niveau des candidats dans leurs filière d’origine et aurait à participer à une sélection qui inclurait un passage devant un jury.

En M1 les étudiants venant d’une passerelle devraient représenter entre 30 et 40% des effectifs d’étudiants en médecine. Aussi, il est très probable que le nombre de place d’étudiants du portail santé qui accéderait directement à la L2 médecine ne soit pas plus nombreux qu’actuellement, même avec une augmentation du nombre de médecins formés.

Qu'est-ce que le numerus apertus qui remplacerait le numerus clausus ?

Le « numerus apertus » désigne le nombre d’étudiant qui seront admis en M1 médecine. Il signifie un nombre minimum d’étudiant en médecine  devant être formé dans chaque faculté. Cependant, chaque faculté, en concertation avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et en fonction de sa possibilité d’accueil, pourra décider d’augmenter le nombre d’étudiants admis en M1 médecine, et donc le nombre d’internes formés.

Ce numerus serait révisé régulièrement pour l’ajuster à la capacité d’accueil des facultés et des besoins régionaux.

Sera-t-il toujours pertinent d'être inscrit au Centre Laennec après la mise en oeuvre de la réforme ?

La manière de procéder du Centre Laennec est encore plus pertinente dans le futur contexte. Et selon sa tradition, les moyens pédagogiques évolueront pour s’adapter à la réforme.

Celle-ci, une fois mise en oeuvre, sans doute, pourrait mettre moins sous pression les étudiants inscrits au « portail santé ». Cependant, la sélection devrait être d’un ordre de grandeur assez proche du concours de PACES.

Les étudiants du portail santé (PASS), pour réussir, devront être accompagnés car ils devront, très rapidement, s’adapter à un changement important dans leur manière de travailler, d’autant plus qu’ils n’auront plus la possibilité de redoubler. Aussi, la pédagogie du Centre Laennec sera encore plus pertinente dans ce contexte, puisqu’elle privilégie la régularité, un accompagnement “sur mesure” au bachotage et aux “recettes” qui garantiraient une réussite à un concours très formaté.

Réussir ses études

En PASS ou en LAS, dois-je arrêter toute activité culturelle, sociale ou sportive ?

Non, la première année n’est pas un tunnel qui supposerait l’abrutissement par le travail. Toutefois, la charge de travail personnel est extrêmement importante, sans comparaison avec celle requise au lycée. Il n’est donc pas possible de conserver les mêmes activités que pendant l’année de terminale. Cependant, l’équilibre de vie est nécessaire à la réussite. Nous conseillons vivement aux étudiants de faire un peu de sport en semaine et le week-end.

Pourquoi le Centre encourage-t-il les étudiants à ne pas travailler le dimanche ?

La forme physique et morale est indispensable pour pouvoir donner le meilleur de soi-même le jour du concours. Travailler tous les jours sans s’arrêter ne permet pas d’atteindre cet objectif et évite souvent à l’étudiant de s’interroger sur l’essentiel : la qualité de sa méthode de travail. Ne pas se reposer une fois par semaine provoque sur le moyen terme une baisse notable des performances des étudiants. Le repos le dimanche est ainsi une aide précieuse à la réussite en première année, mais aussi dans la durée des études et la vie professionnelle.

Comment se préparer aux études supérieures (PASS et LAS) ?

La principale difficulté que doit affronter les études supérieures consiste à mettre au point très rapidement sa méthode de travail et à trouver son rythme. La meilleure préparation consiste donc en premier lieu à développer sa capacité de travail au lycée, dès la classe de Première afin de s’entraîner à la rigueur et la rapidité.

Pour aider les étudiants, le Centre leur offre un stage de stratégie de mémorisation après le baccalauréat ainsi que des journées de pré-rentrée et un cycle de formation en visioconférence “Booste ta méthode” qui se déroulera les samedis du mois de novembre 2021.

Le Centre Laennec propose-t-il un stage d'été ou une préparation au PASS ou à la LAS pour les élèves de Terminale ?

Le Centre Laennec ne propose pas d’accompagnement particulier pour les étudiants de Terminale.
En faisant un bilan d’évaluation avec les étudiants qui ont suivi une “P0” en Terminale, d’après leur propre dire, il est apparu qu’au mieux, cela n’a pas eu d’impact sur leur réussite, au pire, cela a pu avoir un effet légèrement délétère. Ceux qui ne l’avaient pas fait ne réussissent pas moins que leurs camarades.
Il est peu utile de vouloir prendre de l’avance sur le programme de médecine étant donné que les cours évoluent d’une année sur l’autre et sont très spécifiques au professeur qui donne l’enseignement. Même si les cours sont les mêmes, prendre de l’avance peut donner un faux sentiment de sécurité au moment même où l’étudiant doit faire un effort pour s’adapter et prendre rapidement conscience de la difficulté des études universitaires.
La meilleure manière de préparer un PASS ou une LAS demeure un travail régulier, rigoureux et méthodique au lycée dans les matières scientifiques comme dans les matières littéraires. Certains établissements scolaires proposent des modules de médecine qui, eux, nous paraissent plus utiles, car ils peuvent contribuer à créer une dynamique de progrès scolaire avec leurs camarades de classe dans le cadre de leur lycée avec des professeurs qui les connaissent et leurs enseignent le programme de Terminale.
Les préparations au PASS ou la LAS, sont des propositions qui, quoi qu’elles ne soient pas inutiles, nous semblent avoir un impact faible mais un coût certain. C’est une source de revenu pour des structures commerciales qui ont intérêt à persuader de l’utilité de ce qu’elles vendent au moment où le nombre d’étudiant en première année tend à diminuer suite à la réforme du premier cycle.
Il est aussi utile pour le futur étudiant de vivre une expérience dans le milieu médical pour développer et vérifier le désir de cette orientation très exigeante et extrêmement sélective.
Si le Centre ne propose pas de préparation à la PASS ou la LAS, il propose aux étudiants qui sont inscrits  des stages  de stratégie de mémorisation en juin 2020 par visio conférences (session Sébastien Martinez). De plus, lors d’une journée prérentrée fin août-début septembre  les étudiants seront introduits aux défis qu’ils auront à affronter à la faculté. Enfin, sur une période de 3 semaines (20/08 – 10/09) ils participeront à des ateliers méthodologiques organisés et animés par les étudiants qui ont réussi le concours. ces ateliers d’intiation à un apprentissage rapide et efficace porteront sur les cours de chimie physique et organique/ “cours audio”.
Les jésuites

Qui sont les Jésuites ?

Le Centre Laennec est une institution jésuite. Les jésuites sont des religieux catholiques qui appartiennent à un ordre appelé “Compagnie de Jésus”. Il fut fondé en 1540 par saint Ignace de Loyola et neufs autres compagnons dont saint François Xavier et saint Pierre Favre. Vous trouverez des éléments de réponse sur les sites suivants : jesuites.com et la Compagnie de Jésus (Wikipedia)

Pourquoi il y a-t-il des jésuites au Centre Laennec ?

Les jésuites ont une ancienne tradition pédagogique. En 1874, des élèves du collège Jésuite de Lyon demandèrent au père Brésard, leur aumônier, de les accompagner pendant leurs études de médecine, dans un contexte de tension entre l’Eglise et les milieux scientifiques.

Depuis, les jésuites ont toujours été présent pour soutenir, former et nourrir la foi des étudiants investis dans un milieu structurant de notre société Française.

Qui sont les membres de l'équipe pédagogique du Centre Laennec ?

Cette année, l’équipe pédagogique est constituée de  :

  • le père Benoît COPPEAUX sj, directeur et accompagnateur des externes (4e-6e année).
  • Madame Inès Froidure, accompagnatrice des étudiants de PACES, lyon Est et Lyon Sud.
  • Madame Marie-Laure Gilbert, accopagnatrice est étudiants de 5e année, organisatrice des concours blancs et du parcours éthique.
  • le père Christian HAURY sj, accompagnateur des étudiants de PACES, d’étudiants de deuxième et troisième année.
  • Madame Patiare BERGERET, chargée du “projet d’action sociale”, des activités de formation humaine et coordinatrice des activités pastorales.

 

P. Benoît COPPEAUX sj

P. Christian HAURY sj

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mme Marie-Laure Gilbert

Mme Marie-Laure Gilbert

Madame Inès FROIDURE

Mme Patiare BERGERET

 

La spiritualité jésuite est-elle un élément important pour les Centres Laennec ?

Oui, c’est un point absolument essentiel. La pédagogie mise en œuvre est intimement liée à la spiritualité jésuite : « aider les âmes ». En termes contemporains, cela signifie accueillir un jeune et faire confiance en ses capacités afin de l’aider à donner le meilleur de lui-même tout en respectant son identité et son histoire. Cela s’inscrit dans une dimension à la fois très personnelle par l’accompagnement et collective par le travail et le soutien en groupe. Un tel accompagnement peut s’adresser à toute personne quelque soit sa religion ou ses convictions et les respecte toutes.